Archive

Posts Tagged ‘traçabilité matières’

Notre réseau de partenaires intégrateurs s’est agrandi !

Partnership. Chart with keywords and icons. SketchCes derniers mois de nouveaux partenaires se sont formés sur nos solutions et sont venus enrichir notre réseau de partenaires intégrateurs.
Certains mènent des projets en supervision (avec notre solution INDUSCREEN ou la MESbox SCADA de COOX), d’autres interviennent dans des projets de pilotage de silos céréaliers (avec la MESbox SILO de COOX) ou encore sur des projets de MES (Manufacturing Execution System) avec par exemple la MESbox PMT de COOX (pour tout ce qui touche à la gestion et la traçabilité du procédé, à la gestion de batch), la MESbox MTG de COOX (Traçabilité des matières, généalogie des produits), la MESbox QPI de COOX (Indicateurs de performance de production, calcul et suivi du TRS)…

VENEZ LES DECOUVRIR

 

ORDINAL Software présent à « Production Temps réel » le 5 décembre 2013

logo

Venez nous rencontrer le 5 décembre prochain sur Paris – La défense durant l’événement « Production Temps Réel » . Ce rendez-vous professionnel dédié aux Directions industrielles, productions, méthodes sera pour vous l’occasion d’échanger avec nos équipes sur vos problématiques de pilotage de la production et de  performance industrielle : comment une solution M.E.S peut vous aider à assurer un pilotage de la production réussi, à gérer  vos indicateurs de performance, améliorer votre TRS, obtenir une traçabilité process et un historique de vos fabrications, une traçabilité de vos matières  ainsi qu’une généalogie ascendante et descendante de vos lots….
En savoir plus sur l’événement…

Avec COOX-MESbox PMT et COOX-MESbox MTG, 2 packs de la nouvelle solution intégrée COOX 7 Helium, « Produisez, c’est tracé ! »

S’adressant aux industriels de l’agroalimentaire, ORDINAL Software présente deux modules développés pour délivrer UNE TRACABILITE DU PROCESS ET DES MATIERES, rien  qu’en exécutant LE PROCEDE EXISTANT !
COOX-MESbox PMT : pour l’exécution des fabrications et la traçabilité du process, prête à l’emploi.
Maîtrise du process, efficacité d’exécution des opérations, souplesse d’adaptation aux procédés.
Dans les industries agroalimentaire, pharmaceutique, chimique ou cosmétique…, comme dans les industries manufacturières, la maîtrise du process est la clé de la productivité et de la qualité.
chaine d'embouteillage

Le pack MESbox PMT d’ORDINAL Software concilie le respect des dernières évolutions des normes ISA-88 et ISA-95 avec l’efficacité d’exécution des opérations et la souplesse d’adaptation aux procédés.

UNE ERGONOMIE PERSONNALISABLE DES COMPOSANTS

L’ergonomie personnalisable des composants de conduite apporte une efficacité immédiate tant aux opérateurs de ligne qu’aux responsables d’exploitation, sans oublier la connectivité naturelle aux autres MESbox de la solution intégrée COOX*, telles que la traçabilité matière ou l’analyse de performances.

Lire la suite du communiqué ou le télécharger directement …

Fabrication de pâtes ménagères : des pâtes suivies à la trace par COOX

Fabrication de pates

Grâce à COOX, solution logicielle d’ORDINAL Software, une usine de fabrication de pâtes à tartes ménagères prêtes à l’emploi s’est dotée d’un outil informatique de contrôle, de suivi et de gestion de sa production basée sur l’utilisation de composants logiciels installés sur un réseau Intranet local.
Elle améliore ainsi de manière significative la maîtrise de ses productions. Mais en définitive, le succès vient des équipes de production qui se sont appropriées l’outil.
Les lignes de production sont pilotées et surveillées grâce à des composants logiciels spécialisés (gestion de batch, traçabilité, supervision…) qui fonctionnent sur un réseau Intranet. Ce sont les responsables de la production qui ont défini et mis en place l’application MES de l’usine. La communication avec l’informatique d’entreprise et le déploiement de l’application sur d’autres lignes de fabrication sont facilités par l’utilisation des technologies Internet.

Des contraintes fortes
Tous les jours, dans l’usine, des camions amènent de la farine, de la matière grasse (beurre ou margarine végétale) et du sel.
Tous les jours, à l’autre bout de l’usine, d’autres camions partent vers les linéaires des supermarchés pour y déposer des pâtes ménagères prêtes à l’emploi. Entre les deux, ce qui se passe n’est pas vraiment différent de ce qui se passe dans votre cuisine pour faire une pâte, ni en terme de procédé ni en terme de qualité des ingrédients : pesage des différents ingrédients, mélange dans un pétrin, passage de la pâte ainsi réalisée, via un extrudeur, sur un laminoir (l’équivalent du rouleau à pâtisserie !), puis découpe en disques de la pâte étalée, emballage et expédition.

Seule l’échelle est ici quelque peu différente : plus d’un million et demi de pâtes à tartes prêtes à cuire sont expédiées journellement de l’usine ! Les contraintes qui pèsent sur l’appareil de production sont donc très fortes.
De plus, les exigences en termes de qualité et de traçabilité alimentaire sont très élevées. La pâte ménagère réfrigérée roulée est en effet une matière vivante, c’est un produit frais sans conservateur ni additif.
Autre contrainte, la ligne de production doit avoir une grande flexibilité car l’usine fonctionne en flux tendu, avec des variations de charges très importantes, du simple au double d’une semaine à l’autre.

L’épineux problème de la traçabilité
Le suivi informatisé de la traçabilité n’est pas simple à réaliser, car il s’agit d’une industrie de transformation. En effet, on passe d’une traçabilité « matières » (farine de telle qualité issue de tel fournisseur) à une traçabilité « procédé » (quels événements se sont passés pendant tel laps de temps sur les équipements de production) puis enfin à une traçabilité « produits » (les pâtes ménagères étiquetées de tel numéro à tel numéro).
Il faut donc être capable de rattacher à n’importe quel lot de pâtes ménagères issu de l’usine, à la fois la nature des constituants utilisés, les événements qui se sont passés sur la ligne de production (opérations de maintenance, défaillances des machines, changements d’opérateurs …. ) sans oublier d’y ajouter les informations liées au contrôle qualité. Certains de ces paramètres sont tracés automatiquement, d’autres sont rentrés manuellement sur un poste dédié, comme par exemple les opérations de maintenance.

La structure en composants de la solution permet donc de choisir juste l’applicatif désiré (traçabilité ascendante et descendante, gestion de stock, de calcul, SPC, ..).

Découvrir la fiche application  » Applications types : fabrication de pâtes ménagères » dans son intégralité ou la télécharger

Process laitier : Une traçabilité irréprochable et une optimisation de la production avec COOX

Process laitier

Process laitier

Grâce à COOX, solution logicielle d’ORDINAL Software, le suivi de production de laiteries s’implante facilement, participant à l’importante démarche de
qualité qui caractérise ce secteur. Un secteur qui pèse lourd dans l’industrie agroalimentaire, avec plusieurs centaines de millions de litres de lait produits à
l’échelle mondiale, et soumis à de fortes exigences en matière de sécurité alimentaire.

Aliment de base, naturel par excellence, le lait que nous consommons tous les jours est pourtant l’objet d’importantes transformations. Et il ne s’agit pas ici
uniquement d’emballage et de marketing. En réalité, le lait suit de multiples traitements entre sa collecte et les produits finis, livrés au consommateur par les
magasins de proximité ou la grande distribution.
Ces traitements sont aujourd’hui largement automatisés et font l’objet de nombreux contrôles, essentiels pour la parfaite sécurité des produits. Ce suivi
rigoureux est aussi l’occasion d’une optimisation de la production, tant dans un contexte de productivité maximale que pour faire face à une grande élasticité
de la demande. C’est dans ce contexte qu’un logiciel efficace de MES (Manufacturing Execution System) prend tout son intérêt.

La maîtrise du process

Grâce aux composants batch de la bibliothèque PMT (Process Management & Traceability) de COOX, les différentes opérations de traitement du lait peuvent être orchestrées et pilotées, en liaison directe avec les automatismes via le protocole OPC (Ole for Process Control), qui uniformise l’accès aux protocoles des différents constructeurs d’automates.

Le traitement commence par la séparation des matières grasses par les écrémeuses et les centrifugeuses. Les forces centrifuges générées ont une double action : d’une part l’écrémage du lait, c’est à dire la séparation du sérum ou du lait écrémé de la matière grasse légère qui forme la crème, et d’autre part la purification, c’est à dire la séparation des particules hétérogènes lourdes ou d’autres particules en suspension présentes dans le lait.

Ensuite vient la correction directe de la matière grasse, également appelé standardisation en matière grasse : le lait cru est séparé en crème et lait écrémé à teneur en matière grasse constante. L’adjonction continue de crème et le mélange lait/crème permettent de réguler la teneur en matière grasse souhaitée dans le lait écrémé. Cette phase est suivie d’une phase d’homogénéisation : en fractionnant les particules de matières grasses en fines particules au travers de buses, l’homogénéisation rend le lait plus digeste et lui confère une saveur plus corsée. L’homogénéisation est effectuée à une température d’environ 60 ‘C.
Pour détruire les micro-organismes et autres germes pathogènes vecteurs de maladies sont mis en œuvre deux procédés : la pasteurisation (chauffage progressif à 72 °C) et le chauffage UHT (Ultra Haute Température, passage à 150°C en quelques secondes). La stérilisation permet d’étendre la durée du stockage qui peut alors aller jusqu’à 12 mois.
L’enchaînement de ces opérations est pris en charge par les composants process de COOX, ainsi que le contrôle de leur exécution. Grâce aux enregistrements de température, de pression, de débit, la « fiche signalétique » du lot de lait traité le suit tout au long du process.

Traçabilité et optimisation de la production

La modélisation réalisée pour le process prend tout son sens dans la mise en œuvre de la traçabilité, qui ne nécessite quasiment aucun paramétrage supplémentaire. Pour chaque produit fini fabriqué, on peut obtenir immédiatement sa généalogie (circuit de collecte, identification), ainsi que les dates et caractéristiques des traitements réalisés. Il en va de même des contrôles qualité effectués aux différents stades du process.

L’efficacité de l’installation est mesurée en permanence grâce aux calculs de TRS (Taux de Rendement Synthétiques) calculés automatiquement pour tous les composants d’installation. C’est à la fois une aide précieuse pour les équipes de maintenance (maîtrise des taux de pannes, remplacement des équipements), et un outil puissant d’amélioration de la productivité….

Lire ou télécharger la fiche application dans son intégralité

 

COOX : Comment définir des profils de purge ?

Pour avoir accès à l’arbre de la persistance dans COOX, il faut activer cette option au niveau des préférences du Builder :

Preferences

Par défaut, COOX possède trois profils d’historique :

historique

Les tables appartenant à ces profils sont les suivantes :

TRACKING – 30 jours

tracking

Note : en complément de ces profils de purge automatique, certaines tables utilisées pour la traçabilité matières peuvent nécessiter une purge applicative.

HISTORY – 90 jours
Vous pouvez trouver l’ensemble des tables historiées dans le visuel des bases de données.
Vous y avez accès par le menu Déploiement / Base de données / Table puis onglet « historique »

Entityview

Sur COOX-DOC-Platform (documentation disponible à l’installation du logiciel), vous trouverez des explications complémentaires sur les profils d’historique et de purge, au chapitre « Purge des données ».

%d blogueurs aiment cette page :