Archive

Posts Tagged ‘industries’

SMART Industries : le compte-rendu

IMG_0925Pour ce 1er rendez-vous dédié à l’Usine du Futur, ORDINAL Software s’est réuni avec les différents acteurs du Club MES, du 15 au 17 septembre dernier pour aider les industriels à mieux appréhender l’industrie 4.0, pour mieux se positionner : comprendre les enjeux et maîtriser la transition.

L’Usine du Futur demeure un sujet d’actualité qui mobilise, en particulier les acteurs industriels dans les grands groupes mais qui sera aussi bientôt présent dans tous les types d’entreprises de l’industrie. Le processus visant à améliorer la conception produit/process…
Lire la suite

Mesure fiscale exceptionnelle en faveur de l’investissement industriel

Automation

Automation

En juin dernier, une mesure exceptionnelle en faveur de l’investissement industriel a été décidée.
En effet, pour tout investissement productif réalisé entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2016, un suramortissement de 40% sera accordé.
La majorité des équipements industriels sont éligibles, ainsi que les installations productrices de vapeur, de chaleur ou d’énergie (hors installations bénéficiant d’un tarif réglementé d’achat de l’électricité) et les logiciels qui contribuent aux opérations industrielles de fabrication et de transformation (exemples : logiciels de conception, de simulation, de pilotage, de programmation, de suivi et de gestion de production, de maintenance).
Lire la suite

J-8 pour le salon SMART INDUSTRIES !

logoVous le savez, nous serons présents au salon SMART INDUSTRIES, à partir de mardi prochain.
Si vous n’avez pas encore reçu votre invitation, n’hésitez pas à nous en faire la demande ! Je souhaite une invitation pour le salon SMART INDUSTRIES

En savoir plus sur notre participation : http://www.ordinal.fr/fr/actualites/ordinal-software-present-au-salon-smart-industries-2015.htm
En savoir plus sur l’événement : http://smart-industries.fr/fr/

ORDINAL Software vous accueille à la Foire de Hanovre du 7 au 11 avril 2014 !

Foire de Hanovre 2014


ORDINAL Software sera présent cette année à la Foire de Hanovre du 7 au 11 avril 2014, salon des industries mécaniques.
Ce sera l’occasion pour nous de vous présenter la toute dernière version COOX 7 Helium, fruit de sessions techniques d’échanges avec nos partenaires intégrateurs et clients finaux qui nous ont conduit à mettre l’accent sur la performance logicielle, et ce, à plusieurs niveaux :

– Performance de développement
– Performance d’exploitation
– Durée des tests
– Evolutions technologiques…

COOX : un outil innovant pour le pilotage en temps réel et le suivi de production des usines.

Les points forts de la gamme COOX :
. Plateforme métier unique orientée équipements et opérations
. Modules MESbox autonomes, prêts à l’emploi et extensibles
. Traçabilité et généalogie directement couplées au procédé
. Modèles réutilisables d’équipements et d’opérations (conforme ISA-95 / ISA-88)
. Déploiement 100 % intranet sans installation spécifique

Nous vous attendons tous très nombreux sur notre stand B53 / Hall 17 sur le pavillon France et surtout n’hésitez pas à nous solliciter si vous souhaitez recevoir une invitation !

Fabrication du verre : un suivi ultramoderne pour un procédé séculaire avec COOX

Avec 110 millions de tonnes de verres produits par an , l’industrie du verre emploie quelques 400.000 personnes dans le monde. Les exigences de qualité et la rationalisation de la production sont considérablement facilitées avec la mise en place de la  solution logicielle COOX. L’atelier de génie logiciel  d’ORDINAL Software permet le suivi des fabrications : de l’enfournement des matières premières, à l’empilage sur les chevalets des feuilles  de verre.

Matériau universel et noble, le verre est présent dans de nombreuses industries : agroalimentaire (bouteilles et pots), automobile (pare-brises et vitres), bâtiment (portes et fenêtres), optique (lunetterie, microscopie), fibres optiques de télécommunication, … sans compter les innombrables applications des verres spéciaux.

verre

 Si l’apparition des premiers verres sur terre est de ces histoires aussi anciennes que celle de notre planète, son développement industriel a été fortement mécanisé depuis la  révolution industrielle du dix-neuvième siècle. Longtemps considéré comme irremplaçable, le verre s’est vu concurrencé dans les dernières décennies par les matières plastiques.  Pour garantir ses spécificités techniques, le suivi des fabrications et les contrôles de qualité sont essentiels, ainsi qu’une optimisation de la production, tant dans un contexte de  productivité maximale que pour faire face à l’élasticité de la demande. C’est dans ce contexte qu’un logiciel efficace de MES (Manufacturing Execution System) prend tout son  intérêt.

 Le process de fabrication du verre « float »

Le sable, la soude, le calcaire, la dolomie et le groisil sont pesés et mélangés avant d’être déversés dans la trémie. Le mélange ainsi obtenu est fondu à 1.550°C,  dans des fours à fuel ou à gaz. Il est nécessaire de procéder à l’affinage  du verre, pour éliminer les bulles de gaz, en maintenant une très haute température pendant plusieurs heures.

On procède ensuite au flottage du verre sur un bain d’étain liquide  tout en réduisant la température de 1.100 °C à 600°C. Grâce au « top rollers » on étire mécaniquement le verre pour lui donner les dimensions requises. On peut alors réaliser un dépôt de couches d’oxydes métalliques. A la sortie du bain d’étain, un convoyeur à rouleaux entraîne le ruban de verre dans un tunnel de recuisson où il est refroidi progressivement jusqu’à la température ambiante. C’est à ce stade qu’on procède au contrôle laser et à la découpe du  verre en feuilles de grandes dimensions, qu’on empile  sur des chevalets avant expédition.

La productivité et la réduction des coûts dépendent de la souplesse des équipements utilisés pour la production, d’une grande automatisation des différentes séquences et d’une amélioration de la logistique.

La maîtrise du process

Grâce aux composants process et batch de la bibliothèque PMT (Process Management & Traceability) de COOX, la « recette » de fabrication du verre est parfaitement maîtrisée et exécutée. En effet, le choix des matières premières pour une composition donnée : nature chimique, taux d’incorporation, agressivité de la fonte, etc. et le choix des traitements thermiques : digestion des matières premières, affinage, obtention d’un verre ou cristallisation, recuit ou trempe, volatilisation,…  vont donner au  ruban de verre sa planéité et ses caractéristiques définitives. Ces différents traitements sont orchestrés et pilotés, en liaison directe avec les automatismes via le protocole OPC (OLE for Process Control), qui uniformise l’accès aux protocoles des différents constructeurs d’automates.

Parcourir ou télécharger la fiche application dans son intégralité

%d blogueurs aiment cette page :