Archive

Posts Tagged ‘industrie 4.0’

OSEZ L’INDUSTRIE DU FUTUR !

smart-conv-banniere-1020x200-fr
SMART INDUSTRIES, un événement unique dédié à l’Usine du Futur.
Du 6 au 9 décembre 2016, la deuxième édition se déroulera à Paris Nord Villepinte, avec le soutien de Convergence pour l’Industrie du Futur.
Plus de 7000 visiteurs viendront à la rencontre de 300 exposants pour 4 jours de business sur le thème de l’usine connectée intelligente.
LIRE LA SUITE

 

« Industrie du futur : les leviers de la transformation »

gimelecLe Gimélec, ou Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés, est un syndicat professionnel français qui représente 200 entreprises fournissant des solutions électriques et d’automatismes pour les marchés de l’énergie, du bâtiment, de l’industrie, des data centers et des infrastructures. Le Gimélec promeut « l’intelligence énergétique » c’est à dire un pilotage optimal de l’énergie dans tous ses usages.

LIRE LA SUITE

« Cartographie applicative et urbanisation : quels outils pour cadrer le périmètre fonctionnel d’un MES ? »

MES7
Jeudi 14 avril à 11H30 sera diffusée la 7ème leçon de notre programme de formation gratuite « Le MES en 10 leçons ».
Au sommaire de cette émission :

  • ERP, PLM, LIMS, GMAO…le MES au coeur du système d’information industriel
  • Modèle métier / fonctionnel / applications / technique pour l’urbanisation du système d’information
  • Périmètre fonctionnel et définition des informations d’un MES
  • Architectures ETL et EAI, ESB, architectures SOA
  • Séquence d’urbanisation

Venez vous inscrire !

 

La newsletter trimestrielle vient de paraître !

Venez la parcourir ! : http://www.ordinal.fr/pdf/Lettre-Cameleon-n35.pdf

n35

« Industrie 4.0, usine du futur, usine 4.0, smart factory… »

industrie 4.0 - usine du futur - 2015_11 - 001« Industrie 4.0, usine du futur, usine 4.0, smart factory… » autant de termes pour désigner ce nouveau modèle d’usine née de la 4ème révolution industrielle, succédant aux 3 phases d’évolution majeures qualifiées de révolution : la mécanisation, l’industrialisation et l’automatisation.
Ce concept qui a été mis en évidence pour la 1ère fois lors de la Foire de Hanovre de 2011 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production : mettre en place des usines « intelligentes », où tout est réalisé en interaction entre les produits, les machines et les machines entre elles, liés dans un réseau lui-même relié à l’extérieur (communication instantanée et en continu).
On se retrouve au cœur d’un système global interconnecté et toutes les entreprises sont aujourd’hui concernées.
LIRE LA SUITE 

SMART Industries : le compte-rendu

IMG_0925Pour ce 1er rendez-vous dédié à l’Usine du Futur, ORDINAL Software s’est réuni avec les différents acteurs du Club MES, du 15 au 17 septembre dernier pour aider les industriels à mieux appréhender l’industrie 4.0, pour mieux se positionner : comprendre les enjeux et maîtriser la transition.

L’Usine du Futur demeure un sujet d’actualité qui mobilise, en particulier les acteurs industriels dans les grands groupes mais qui sera aussi bientôt présent dans tous les types d’entreprises de l’industrie. Le processus visant à améliorer la conception produit/process…
Lire la suite

Complémentarité des outils PLM / MES

Même si la délimitation entre les fonctions du MES (Manufacturing Execution System) et celles de l’ERP (Entreprise Resource Planning) est parfois encore difficile à cerner pour certains, aujourd’hui la complémentarité des deux outils n’est plus à prouver. Mais que dire du dialogue entre le MES et le PLM ?
Actuellement, la plupart des échanges qui ont lieu entre le PLM et le MES, passent par l’ERP, de gros progrès ont été fait d’ailleurs dans la compréhension de la façon d’intégrer l’ERP et le PLM.
PLM et ERP agissent avec des perspectives et des rôles différents :

– Le PLM met l’accent sur l’innovation produit et est conçu pour aider les industriels à concevoir, développer et lancer des produits rentables.
– L’ERP étant plutôt là pour planifier la production, enregistrer les résultats en vue de soutenir le business de la planification et de la gestion du cycle d’exécution.

Positionné au niveau de la design Chain, le PLM peut également s’étendre au niveau de la Supply Chain, notamment pour le suivi qualité. Chez certains clients de Lascom, le PLM donne la possibilité de rattacher les plans de contrôle au produit et de renseigner au sein de cet outil les différents résultats d’analyses des matières premières liées au produit.

Cependant, pour des systèmes et des process manufacturiers plus complexes, la mise en place d’un MES est nécessaire. C’est en ce sens que le MES peut dorénavant jouer un rôle important en exécutant les fabrications en temps réel, et en aidant les fabricants à améliorer leur entreprise et augmenter la rentabilité des produits.
Il est certain que dans l’avenir le MES et le PLM vont être amenés à accroître leur complémentarité. Ainsi donc, le secteur industriel est entré dans une phase de profonde mutation où les technologies innovantes s’intègrent au coeur des processus industriels.
Dans ces nouvelles générations d’usines, à l’ère de l’ « Industrie 4.0 », de l’ « Usine digitale », le MES et le PLM peuvent s’accorder au sein d’échanges fructueux (au niveau des définitions des recettes par exemple) et se révéler complémentaires ( le PLM s’occupe de la partie CDC clients, le MES détaille les opérations…).

En tant qu’acteurs respectifs de ces deux domaines, ORDINAL Software et LASCOM étudient de quelles façons ces échanges et ces dialogues pourraient s’intensifier et savent déjà qu’elles auront tout à gagner à rapprocher leurs visions.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :