Archive

Posts Tagged ‘ERP’

MES et ROI : et si le MES ne devait plus se justifier ?

Mardi 20 septembre à 11H00 : « MES et ROI : et si le MES ne devait plus se justifier ? »

leçon10

Pour la dernière émission de notre programme de formation pédagogique « Le MES en 10 leçons », nous parlerons de MES (Manufacturing Execution System) et de ROI (Return On Investment – Retour sur investissement).

Thèmes abordés : 

  • MES : un ROI avéré…mais souvent difficile à calculer
  • Approche Core model
  • Un maillon indispensable pour produire ‘intelligent »
  • Le ROI d’un ERP ?
  • Et si le MES était installé en même temps que l’outil de production ?

Interview de l’expert : Omer Akdeniz
Responsable du développement de l’activité automation & MES au sein d’EKIUM Group

Découvrir le concept du programme
S’inscrire
Visionner les émissions précédentes

Site Corporate d’ORDINAL Software

 

La leçon 7 du « MES en 10 leçons » est en ligne !

Aujourd’hui, Jeudi 14 avril à 11H30 a été diffusée la 7ème leçon de notre programme de formation gratuite « Le MES en 10 leçons ».

MES7-MOM

Thème : « Cartographie applicative et urbanisation : quels outils pour cadrer le périmètre fonctionnel d’un MES ? »

– ERP, PLM, LIMS, GMAO…le MES au coeur du système d’information industriel
– Modèle métier / fonctionnel / applications / technique pour l’urbanisation du système d’information
– Périmètre fonctionnel et définition des informations d’un MES
– Architectures ETL et EAI, ESB, architectures SOA
– Séquence d’urbanisation

Interview de l’expert : Daniel Louis-André
PDG de SPC Consultants

Pour la visionner c’est ici 

Voir les émissions précédentes

S’inscrire au programme

« Cartographie applicative et urbanisation : quels outils pour cadrer le périmètre fonctionnel d’un MES ? »

MES7
Jeudi 14 avril à 11H30 sera diffusée la 7ème leçon de notre programme de formation gratuite « Le MES en 10 leçons ».
Au sommaire de cette émission :

  • ERP, PLM, LIMS, GMAO…le MES au coeur du système d’information industriel
  • Modèle métier / fonctionnel / applications / technique pour l’urbanisation du système d’information
  • Périmètre fonctionnel et définition des informations d’un MES
  • Architectures ETL et EAI, ESB, architectures SOA
  • Séquence d’urbanisation

Venez vous inscrire !

 

Le TOP 6 des questions fréquemment posées sur le fonctionnement de la solution COOX

  1. Actors-Montage-MESPour déterminer le niveau du ou des postes client dont on a besoin pour une application (client Terminal, Medium ou Supervisor), vous parlez du nombre de vues souhaitées…Qu’entendez-vous par là ?

    Le nombre de vues correspond en fait au nombre d’entrées de menu du menu principal de l’application. C’est à dire le nombre d’items que l’on retrouvera dans l’arborescence de l’application (hormis la vue HOME qui se trouve à la racine et qui n’est donc pas comptabilisée). C’est un peu comme le nombre de pages web que vous allez ouvrir lors de votre navigation, si vous voulez.

  2. Dans votre documentation vous parlez d’algorithmes de composition LIFO, FIFO et mélange, qu’est-ce que ça veut dire ?

    LIFO signifie Last In, First Out. Autrement dit, dernier arrivé, premier sorti. Cela décrit une structure de pile. Au niveau de la gestion des stocks par exemple, c’est la manière dont les produits sont stockés et prélevés.
    Le FIFO (First In, First Out) est différent du LIFO car il traite les données en fonction de leur ordre d’arrivée dans la pile : la première arrivée est aussi la première sortie.
    Quant au MIX, qui signifie mélange, vous l’avez compris, il n’y a pas d’ordre d’arrivée ou de sortie…tout se mélange.

  3. Comment sont rapatriées les données de production ? (quantités fabriquées, rebuts de production…) ?

    Les données de production peuvent être rapatriées de deux façons.
    Soit par acquisition automatique réalisée au travers des automatismes (automates, E/S…) soit de façon manuelle (rebuts…).
    C’est l’industriel ou l’intégrateur qui détermine quel est le mode choisi, de quelle façon la phase doit être exécutée…et COOX s’adapte !
    Une phase hybride peut également être déterminée (à la fois manuelle et automatique).

  4. Au niveau du système d’information comment est raccordée votre solution ?

    Et bien en tant que système d’information industriel la solution MES COOX est raccordée tout simplement au système d’information de l’entreprise ! Tout comme l’ERP. On passe par le réseau de l’entreprise (intranet de l’entreprise, échanges XML, fichiers…).

  5. Vous mettez souvent en avant la pertinence de votre moteur Batch, pouvez-vous m’en dire un peu plus ?

    Un moteur Batch est un moteur d’exécution qui va enchaîner automatiquement un certain nombre d’opérations pour réaliser une fabrication. Cette fonctionnalité n’est d’ailleurs pas strictement réservée aux procédés dits « batch ».
    Sans lui, on est contraint de coder toutes ces opérations et dans le cas de changement de programme dans l’enchaînement des opérations par exemple, si on décide d’en suspendre certaines, d’en maintenir d’autres, d’en mener plusieurs en parallèle…on est obligé de re-coder à chaque fois.
    A l’heure actuelle où on demande à une entreprise de faire preuve de flexibilité et de réactivité, un moteur Batch est devenu essentiel, voire indispensable. On peut ainsi exécuter les opérations dans n’importe quel ordre ou en parallèle…un moteur Batch est modulable à l’infini.
    Il permet d’encharner les étapes et apporte une traçabilité native et systématique ainsi qu’une sûreté de fonctionnement;
    Son utilisation permet de réduire significativement les temps de développement et de simplifier au maximum toutes sortes de tests.
    Enfin, il est à la portée de n’importe quel profil. Pas besoin d’être développeur pour pouvoir l’utiliser ! Une simple formation suffit !

  6. J’ai cru comprendre que certaines fonctionnalités étaient du ressort de l’ERP mais que ces mêmes fonctionnalités sont également traitées par votre solution MES. Comment gérez vous ces « doubles commandes ? »

    Et bien, il faut avant toute chose effectuer ce que l’on appelle un mapping des fonctions souhaitées afin de déterminer et d’arbitrer au mieux où elles vont se situer (on pourra aussi parler « d’urbanisme ».
    Par exemple, quant on parle de gestion de stock, il est important de savoir si il s’agit de celui d’un atelier de fabrication (il sera alors traité par le logiciel MES).
    Concernant l’ordonnancement, on parlera souvent pour l’ERP de planification ouverte (qui a une capacité infinie). Si quelque chose a été planifié, on n’a pas de retour du terrain et on ne sait pas si on peut le faire ou pas.
    L’ERP ne connait pas non plus la topologie précise de l’installation (agencement des machines, existence d’un monte-charge…), contrairement au MES.
    Au niveau du MES, il s’agit davantage d’une planification détaillée, qui sera effectuée par l’exploitant à l’aide de COOX.

    Découvrir la Gamme COOX

 

 

MES et ERP, comment les faire collaborer ?

Cette émission a été diffusée sur notre site Corporate (http://www.ordinal.fr/fr.htm) le Jeudi 19 novembre à 11H30.

MES-ERP

Cette deuxième leçon traite d’un sujet incontournable, très tendance…

Est-ce que l’on doit parler de complémentarité ? de convergence ?
La délimitation entre les fonctions du MES et celles de l’ERP peut parfois paraître difficile à cerner…

Lire la suite 

Étiquettes : , ,

Rendez-vous Jeudi 19 novembre à 11H30 précises pour la leçon N°2 !

ERP_MESminiPour cette deuxième leçon, nous aborderons un thème incontournable : MES et ERP, comment les faire collaborer ?

Plusieurs aspects seront étudiés et notamment :

  • Répartition des rôles
  • Bases de temps et objectifs
  • Granularité différente des informations
  • Apport du standard ISA-95
  • Différents modes d’échanges concrets
  • Le MES, indispensable pour nourrir l’ERP

Et pour l’interview, nous aurons le plaisir de recueillir les propos de Daniel Louis-André, PDG de SPC Consultants.

S’inscrire au programme de formation
Visionner la leçon 1 (1ère partie de l’introduction)
Visionner la leçon 1 (2ème partie de l’introduction)

Étiquettes : , ,

SCADA et MES : Le secret des pyramides

De nombreux articles ont été consacrés à la comparaison entre MES et ERP et à leur positionnement respectif. Toutefois, une fois épuisé le questionnement initial : « Ai-je vraiment besoin d’un système MES dès lors que j’ai déjà un ERP ? », il ressort rapidement qu’ERP et MES sont des logiciels parfaitement complémentaires, et que le MES permet entre autres de tirer un meilleur parti de l’ERP. Le débat sur la ligne de partage entre ERP et MES, certes variable suivant les process et même suivant les choix de l’industriel, va rarement au delà de l’arbitrage des responsabilités sur la gestion des stocks d’ateliers et les recettes de fabrication des produits. Dans quatre-vingt quinze pour cent des cas, l’ERP fournira au MES une liste d’ordres de fabrication que le MES aura pour tâche d’exécuter, en maitrisant le déroulement des opérations et leur traçabilité, fournissant en retour à l’ERP les consommations de matières, la performance de production et la qualité des produits fabriqués.

Ce travail de clarification a plus rarement été mené sur la ligne de partage entre SCADA et MES, et pour cause, l’existence même de cette ligne de partage étant une véritable énigme…

Le secret des pyramides

CIM

Figure 1 – Pyramide du CIM (d’après Wikipedia)

Pour percer le secret de cette énigme, il faut prendre conscience de la puissance qu’a longtemps exercé (et continue de le faire) une représentation très consensuelle dans le monde de l’automation, à savoir la pyramide du CIM.

Le CIM (Computer Integrated Manufacturing) a connu une large diffusion dans les années quatre-vingt. On en a surtout retenu la représentation pyramidale des différentes strates matérielles et logicielles qu’il suppose dans l’architecture digitale de la production d’une entreprise.

Le diagramme CIM d’origine ne mentionne pas le positionnement du SCADA (ces logiciels sont embryonnaires au moment où le CIM est mis en place). Il peut être tentant de l’ajouter sous forme d’une couche supplémentaire, et de caractériser plus précisément chacune des couches, ce qui donne la représentation suivante…

Lire la suite

Étiquettes : , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :