Archive

Posts Tagged ‘batch’

De nouvelles évolutions intégrées à la version COOX !

logo_COOXAu cours de ce semestre, de nombreuses évolutions ont été intégrées à la version COOX 7. Parmi elles, on peut retenir notamment :

  • La création d’un nouvel outil pour simplifier le renommage par export / import des noms avec des caractères interdits
  • La possibilité au niveau du visuel BatchDiary, de filtrer et trier par procédure et par recette (pour la partie OT).
  • Un affichage plus rapide de l’historique des courbes grâce à l’optimisation du traitement des requêtes de statistique du recorder
  • Une meilleure robustesse de la synchronisation entre les batchs
  • Une meilleure gestion de la suppression d’une ressource Batch dans le builder au niveau du module PMT (Gestion et traçabilité du procédé – Gestion de batch)
  • Une nouvelle option qui permet d’optimiser les données de traçabilité des équipements au niveau du module MTG (Traçabilité des matières – Généalogie des produits)
  • Une optimisation du test de connexion au serveur Web au niveau de la plateforme COOX ainsi qu’une optimisation de la gestion des connexions en cas de connexions simultanées au service Web
  • Une meilleure gestion des propriétés customisées du type critère d’alarme au niveau du module MESbox SCADA (Supervision industrielle)
  • Une nouvelle option Rechercher / Remplacer dans l’éditeur de code au niveau du builder
  • Au niveau du module MESbox SILO de COOX, la possibilité de choisir comme choix de passage des trappes ou des répartiteurs

Nouveauté commerciale : le client medium passe dorénavant à 20 vues au lieu de 10 et ce, sans augmentation de nos tarifs !

Le TOP 6 des questions fréquemment posées sur le fonctionnement de la solution COOX

  1. Actors-Montage-MESPour déterminer le niveau du ou des postes client dont on a besoin pour une application (client Terminal, Medium ou Supervisor), vous parlez du nombre de vues souhaitées…Qu’entendez-vous par là ?

    Le nombre de vues correspond en fait au nombre d’entrées de menu du menu principal de l’application. C’est à dire le nombre d’items que l’on retrouvera dans l’arborescence de l’application (hormis la vue HOME qui se trouve à la racine et qui n’est donc pas comptabilisée). C’est un peu comme le nombre de pages web que vous allez ouvrir lors de votre navigation, si vous voulez.

  2. Dans votre documentation vous parlez d’algorithmes de composition LIFO, FIFO et mélange, qu’est-ce que ça veut dire ?

    LIFO signifie Last In, First Out. Autrement dit, dernier arrivé, premier sorti. Cela décrit une structure de pile. Au niveau de la gestion des stocks par exemple, c’est la manière dont les produits sont stockés et prélevés.
    Le FIFO (First In, First Out) est différent du LIFO car il traite les données en fonction de leur ordre d’arrivée dans la pile : la première arrivée est aussi la première sortie.
    Quant au MIX, qui signifie mélange, vous l’avez compris, il n’y a pas d’ordre d’arrivée ou de sortie…tout se mélange.

  3. Comment sont rapatriées les données de production ? (quantités fabriquées, rebuts de production…) ?

    Les données de production peuvent être rapatriées de deux façons.
    Soit par acquisition automatique réalisée au travers des automatismes (automates, E/S…) soit de façon manuelle (rebuts…).
    C’est l’industriel ou l’intégrateur qui détermine quel est le mode choisi, de quelle façon la phase doit être exécutée…et COOX s’adapte !
    Une phase hybride peut également être déterminée (à la fois manuelle et automatique).

  4. Au niveau du système d’information comment est raccordée votre solution ?

    Et bien en tant que système d’information industriel la solution MES COOX est raccordée tout simplement au système d’information de l’entreprise ! Tout comme l’ERP. On passe par le réseau de l’entreprise (intranet de l’entreprise, échanges XML, fichiers…).

  5. Vous mettez souvent en avant la pertinence de votre moteur Batch, pouvez-vous m’en dire un peu plus ?

    Un moteur Batch est un moteur d’exécution qui va enchaîner automatiquement un certain nombre d’opérations pour réaliser une fabrication. Cette fonctionnalité n’est d’ailleurs pas strictement réservée aux procédés dits « batch ».
    Sans lui, on est contraint de coder toutes ces opérations et dans le cas de changement de programme dans l’enchaînement des opérations par exemple, si on décide d’en suspendre certaines, d’en maintenir d’autres, d’en mener plusieurs en parallèle…on est obligé de re-coder à chaque fois.
    A l’heure actuelle où on demande à une entreprise de faire preuve de flexibilité et de réactivité, un moteur Batch est devenu essentiel, voire indispensable. On peut ainsi exécuter les opérations dans n’importe quel ordre ou en parallèle…un moteur Batch est modulable à l’infini.
    Il permet d’encharner les étapes et apporte une traçabilité native et systématique ainsi qu’une sûreté de fonctionnement;
    Son utilisation permet de réduire significativement les temps de développement et de simplifier au maximum toutes sortes de tests.
    Enfin, il est à la portée de n’importe quel profil. Pas besoin d’être développeur pour pouvoir l’utiliser ! Une simple formation suffit !

  6. J’ai cru comprendre que certaines fonctionnalités étaient du ressort de l’ERP mais que ces mêmes fonctionnalités sont également traitées par votre solution MES. Comment gérez vous ces « doubles commandes ? »

    Et bien, il faut avant toute chose effectuer ce que l’on appelle un mapping des fonctions souhaitées afin de déterminer et d’arbitrer au mieux où elles vont se situer (on pourra aussi parler « d’urbanisme ».
    Par exemple, quant on parle de gestion de stock, il est important de savoir si il s’agit de celui d’un atelier de fabrication (il sera alors traité par le logiciel MES).
    Concernant l’ordonnancement, on parlera souvent pour l’ERP de planification ouverte (qui a une capacité infinie). Si quelque chose a été planifié, on n’a pas de retour du terrain et on ne sait pas si on peut le faire ou pas.
    L’ERP ne connait pas non plus la topologie précise de l’installation (agencement des machines, existence d’un monte-charge…), contrairement au MES.
    Au niveau du MES, il s’agit davantage d’une planification détaillée, qui sera effectuée par l’exploitant à l’aide de COOX.

    Découvrir la Gamme COOX

 

 

Vif succès pour nos 2 séminaires techniques !

Vif succès pour nos deux séminaires techniques qui se sont déroulés le 18 et 24 mars dernier à Rennes et à Lyon.
Un grand merci aux intégrateurs présents pour leur participation.
Trois thèmes ont particulièrement retenu l’attention : COOX disponible sur mobile, notre module de SCADA Manufacturing :  http://www.ordinal.fr/fr/mesbox-scada.htm#manufacturing et « la parole de l’expert » en la personne de M. Ponchon de L2D Ingénierie pour sa présentation « Supervision vs Moteur Batch ». Nous le remercions vivement pour son témoignage.ScreenClip [2]ScreenClipDSC02638DSC02644

Pour ou contre l’intégration d’un moteur batch ?

Textile - Professional and industrial embroidery machineLa plupart des intégrateurs de notre secteur considèrent que la mise en oeuvre d’une solution intégrant un moteur batch entraîne à la fois des coûts de licences beaucoup plus importants et des charges de développement plus lourdes.
Aussi, sauf si l’utilisateur final demande un « moteur batch » ou une « conformité ISA-88 », ils préfèrent réaliser bien souvent des développements spécifiques complémentaires, sur la base d’un superviseur, dont ils n’utilisent que le mécanisme de recettes.
Alors, qu’en est-il exactement ?
Lire la suite…

COOX 7 Helium – module PMT : Qu’est-ce que le mode pas à pas ?

Dans COOX 7 Helium, ce mode d’exécution permet de lancer une procédure phase par phase.
L’opérateur va pouvoir passer un ordre de travail dans un mode qui lui permette de prendre la main et d’exécuter en pas à pas ses opérations.
Cette fonctionnalité est accessible à partir de la barre d’outils des composants métiers du module PMT premium, module de gestion et de traçabilité du procédé.

Tout savoir sur les procédés : automation, pilotage temps-réel et traçabilité des procédés semi-continus ou « Batch » Téléchargez le livre blanc

Nouvelle option d’historique d’exécution dans la MESbox PMT

Dans la version du module PMT (Process Management & Traceability) de COOX 7 Helium, le composant métier d’exécution et de suivi des batchs, possède une nouvelle option « Voir l’historique d’exécution » qui vous permet d’ajouter l’historique aux phases affichées dans le tableau des phases.

tableau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet affichage permet notamment de consulter les paramètres de sortie des phases terminées lorsque le batch comporte des itérations.

phases

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette option est également disponible en exécution, elle prend par défaut la valeur donnée dans l’outil de développement.

 

Étiquettes : , , ,

Sélection des phases manuelles dans la MESbox PMT

Dans la nouvelle version COOX 7 Helium, au sein du module PMT (Gestion et traçabilité du procédé), vous avez désormais accès à un bouton « phase manuelle ».

phase

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Situé dans la toolbar de la liste des phases du composant métier Batch Execution, il vous permet d’exécuter manuellement la phase sélectionnée.
Si vous avez plusieurs phases manuelles simultanément, il vous suffit alors de sélectionner dans le tableau la phase que vous souhaitez précisément d’exécuter et d’appuyer ensuite sur la touche  touche : le tour est joué !

Cela vous évite entre autres,  d’avoir systématiquement recours à  la liste des phases manuelles.

selection

 

 

%d blogueurs aiment cette page :